Vietnam: Les Technologies De L'information – Il N'y A Plus De Limite – Ce Qu'il Faut Savoir

Associée à la croissance économique du Vietnam, l'industrie des technologies de l'information (IT) est devenue un secteur important au Vietnam. En Septembre 2010, le Premier Ministre du Vietnam a rendu la Décision 1755/QD-TTg approuvant la stratégie nationale de « transformer le Vietnam en un pays des technologies d'information et de communication de pointe (ICT) ». En avril 2015, le Premier Ministre a adopté la Résolution 26/NQ-CP2 donnant instruction à tous les Ministères et au Gouvernement national de promouvoir l'application et le développement des IT afin d'atteindre les objectifs de développement durable de l'économie et d'intégration mondiale. Le Comité du secteur des IT de l'EuroCham accueille ces engagements puisqu'il apparait que le secteur pourrait être un acteur majeur de la future croissance économique.

Le secteur des IT au Vietnam a profité d'une croissance annuelle de 20% depuis 2000, représentant 7,5% du PIB en 2015. On estime que le marché des matériels et logiciels IT devrait augmenter de 11% entre 2015 et 2019 en vertu de la hausse des revenus intérieurs, de la modernisation des affaires et des marchés publics. Le Vietnam a prouvé avoir un fort potentiel dans les secteurs des services externalisés et délocalisés à l'étranger. On prévoit que la demande de sous-traitance sur le marché vietnamien augmentera plus vite que dans les autres pays de la région pour la période à venir.

L'utilisation des ICT a encore augmentée en 2016, selon un rapport d'une société internationale de marketing, le Vietnam compte aujourd'hui environ 52 millions d'utilisateurs d'Internet, représentant 54% de la population. C'est le 5e pays d'Asie Pacifique ayant le plus grand nombre d'habitants disposant d'une connexion Internet après la Chine, l'Inde, le Japon et l'Indonésie. De plus, le Vietnam devient progressivement un fournisseur mondial de services ICT. Une telle croissance doit être gérée et organisée afin de s'assurer que le secteur vietnamien des ICT est prêt pour la prochaine étape et sera un acteur concurrentiel sur le marché mondial.

Pour faire du Vietnam un concurrent plus fort et plus fiable sur le marché mondial des ICT et dans la région ASEAN, les lois relatives à ce secteur devraient être actualisées afin d'être plus ouvertes et internationales. Plus particulièrement, il apparait que les règles de confidentialité et de sécurité devraient être créées en coopération avec des partenaires compétents pour promouvoir une économie en ligne plus sûre et digne de confiance.

  1. L'EXTERNALISATION DU PERSONNEL DES ICT

Ministères compétents : Ministère de l'Information et de la Communication, Ministère du Travail, des Invalides et des Affaires Sociales.

Description du problème

Le concept de « sous-traitance » a été introduit dans le Code du Travail vietnamien le 18 juin 2012 et est soumis au Décret 55/2014/ND-CP permettant l'application de la Clause 3 de l'Article 54 du Code du Travail concernant la fourniture de main-d'Suvre, le versement d'acomptes et la liste de métiers pour lesquels on peut embaucher des travailleurs.

Cette forme de travail a été accueillie. Cependant, du point de vue des ICT, il y a des lacunes qui doivent être complétées, non seulement concernant la liste des métiers pour lesquels la sous-traitance est autorisée, mais aussi concernant la durée de la sous-traitance.

Plus particulièrement, la Clause 2 de l'Article 53 du Code du Travail indique que la sous-traitance n'est réalisable que sous réserve du respect du nombre de professions spécifiques. La Clause 1 de l'Article 25 du Décret 55 fournit une liste de professions pour lesquelles la sous-traitance est autorisée. Au regard de cette liste, il n'y a pas de règlementation relative à l'externalisation du personnel des ICT par des sociétés locales ou étrangères. En d'autres termes, les professions liées aux ICT ne peuvent pas externalisées.

En ce qui concerne la durée de l'externalisation, la Clause 2 de l'Article 54 du Code du Travail dispose que la durée de tout travail sous-traité ne peut excéder 12 mois. Après l'expiration du terme, le personnel de l'entreprise ne peut pas continuer à sous-traiter les salariés de la société de sous-traitance. Normalement, d'après l'expérience des ICT, après 1 an, un travailleur peut enfin travailler vite, commencer à produire et être efficace. La règlementation a pour conséquence que lorsque le travailleur trouve sa voie, l'entreprise doit commencer à former un nouveau travailleur. C'est problématique pour le secteur des ICT puisque le changement des contrats prend du temps.

Un autre problème se pose avec les règles contenues dans l'Article 6 du Décret 55. Il est mentionné qu'une société de sous-traitance doit avoir un capital et des fonds de 2 milliards VND en permanence. Cela ne contribue pas à un marché de la sous-traitance compétitif et sain où les nouvelles entreprises peuvent fournir un montant limité de ressources de grande valeur en terme de qualité mais pas en terme de quantité. A côté de ça, les sociétés étrangères en joint-venture doivent se conformer à un nombre important de règlementations connexes avant de commencer à exercer leur activité. Les conditions relatives aux dirigeants des prestataires, aux filiales et bureaux de représentation tel qu'elles sont énoncées dans l'Article 8 du Décret 55 n'aideront pas le marché à développer son véritable potentiel.

Potentiels gains et inquiétudes du Vietnam

La loi semble décourager l'externalisation alors qu'il s'agit pour les sociétés d'un moyen parfaitement adapté pour minimiser le risque d'avoir leurs propres salariés et avoir une main d'Suvre flexible. De plus, comme les travailleurs ont un contrat avec la société de sous-traitance, ils jouissent de la même protection légale que tous les autres travailleurs.

Si on compare avec la région ASEAN, le Vietnam passe à côté d'une très grande opportunité. En autorisant les sociétés des ICT à externaliser et à avoir plus de flexibilité au regard de la durée de la sous-traitance, la main d'Suvre serait facilement gérable et les sociétés auraient plus de moyens de faire du profit. Cela créerait des emplois mais aussi des revenus pour le Gouvernement. Afin de rester compétitif dans la région ASEAN, ces restrictions du marché du travail vietnamien devraient être examinées et actualisées. De notre point de vue, les recommandations suivantes aideront le Vietnam à se développer.

Recommandations

– Ajouter le secteur des ICT à la liste des professions autorisées ainsi que d'autres professions d'autres secteurs ;

– Supprimer la limitation de la durée du travail sous-traité qui impose aux entreprises de changer de travailleurs tous les 12 mois afin d'alléger la main d'Suvre des ICT du poids de la formation ;

– Supprimer les conditions légales de capital pour les entreprises de sous-traitance. Aussi, nous recommandons d'harmoniser les règles entre sociétés locales, étrangères et joint-ventures ;

– Si le propriétaire de l'entreprise est aussi son dirigeant, les conditions de l'Article 8 du Décret 55 ne devraient pas s'appliquer.

  1. EDUCATION ET FORMATION

Ministères compétents : Ministère de l'Information et de la Communication (MIC), Ministère de l'Education et de la Formation (MEF).

Description du problème

Les IT étant un élément clé de la croissance industrielle au Vietnam, le Gouvernement a souligné l'objectif d'avoir 1 million de salariés répondant aux normes internationales de compétences et d'éducation dans le secteur des ICT d'ici 2020, dans la Décision 1755/QDTTg du 22 septembre 2010 rendue par le Premier Ministre du Vietnam. Par ailleurs, la disponibilité d'une main d'Suvre compétente et formée reste un obstacle imminent à la croissance industrielle.

Selon les statistiques publiés par le MIC, il y a environ 290 universités qui offrent une formation en IT au Vietnam et le quota d'admissions augmente en permanence depuis quelques années. Mais le Vietnam n'a toujours pas défini de programme éducatif ni de compétences en matière d'IT qui seraient fondés sur des critères internationaux et conformes aux exigences des sociétés IT locales et étrangères, conformément aux objectifs fixés dans la Décision susmentionnée du Premier Ministre relative au développement de l'industrie des ICT.

De nos jours, les sociétés IT au Vietnam doivent substantiellement investir en embauchant des jeunes diplômés des universités et des écoles professionnelles pour développer leurs techniques, leurs compétences personnelles et leur anglais. Cette formation prend un an en moyenne pour préparer la main d'Suvre aux exigences professionnelles qui s'imposeront à elle. La récente thèse de Roland Polzhofer (juillet 2017) pour la Vietnam-German University (VGU) souligne les divergences et écarts existant entre les points de vue des gérants d'Université et des gérants des sociétés IT.

Potentiels gains et inquiétudes du Vietnam

Développer une main d'Suvre hautement compétente aidera à soutenir les objectifs du Vietnam tel qu'ils ont été fixés dans le plan de développement des ressources humaines des IT jusqu'à 2015, et dans les orientations pour 2020. Il s'agit d'une condition essentielle si le Vietnam veut continuer à développer et accroitre son industrie des IT, ainsi que favoriser l'innovation locale et l'entreprenariat. Une force de travail correctement formée aiderait également la transition du pays vers une économie plus avancée et fondée sur le savoir.

La Vietnam Software and IT Services Association a également rapporté qu'il y a actuellement autour de 250.000 personnes travaillant dans l'industrie des ICT au Vietnam. Sur ces personnes, environ 50.000 travaillent dans l'industrie du développement de logiciels et des technologies numériques. Selon le MIC, l'augmentation annuelle moyenne de la demande de ressources humaines en IT est de 13%. De plus, selon le rapport de VietnamWorks, durant les 3 dernières années, l'offre annuelle de ressources humaines en IT a augmenté de 8% en moyenne, celle-ci étant dépassée par l'augmentation annuelle moyenne de la demande en IT égale à 47%. Une demande aussi importante est difficile à combler et si la croissance de la demande reste faible, le Vietnam devra faire face à un manque de 78.000 travailleurs en IT chaque année. D'ici 2020, il y aura un manque de plus de 500.000 personnes, représentant plus de 78% du total de la main d'Suvre en IT dont le marché a besoin.

Par ailleurs, une enquête récente du National Institute of Information and Communications montre que 70% des diplômés en IT ont besoin d'être formés à nouveau pour correspondre aux exigences des entreprises. La majorité des étudiants en IT ne sont même pas informés de la pratique, 72% manquent d'expérience tandis que 42% ne savent pas travailler en équipe. Parmi les jeunes diplômés seulement 15% correspondent aux exigences des entreprises, tandis que 80% des jeunes diplômés en programme informatique ont besoin d'être formés à nouveau.

Recommandations

– Le Gouvernement devrait développer une coopération avec les universités étrangères les plus performantes, apprendre la meilleure pratique pour créer un cursus internationalement reconnu ;

– Développer un examen national des compétences techniques pour l'industrie des IT en coopération étroite avec les associations des industries nationale et étrangères ;

– Concevoir un cours de qualification minimum pour mettre en Suvre les compétences personnelles et renforcer la communication en anglais ;

– Le MIC, en coopération avec le Ministère de l'Education et de la Formation (MEF) et le Ministère du Travail, des Invalides et des Affaires Sociales (MTIAS), devrait imposer aux étudiants des Universités des IT et des instituts de formation spécialisées en IT, d'accomplir un stage pratique. Ce stage devrait être effectué au sein d'une société IT de leur choix pour un période de 6 mois minimum à 12 mois maximum, et être intégré à leur cursus ;

– Les Universités devraient collaborer étroitement avec l'industrie pour comprendre les tendances technologiques et comprendre les besoins et attentes après l'obtention du diplôme. Par exemple, il serait souhaitable pour l'industrie d'offrir des cours interdisciplinaires (comme l'ingénierie informatique avec système embarqué) et ajouter les processus et méthodes d'ingénierie (compétences de résolution des problèmes, analyse des modes de défaillance, etc.) aux matières d'ingénierie ;

– Un long stage obligatoire dans une société IT permettrait aux étudiants d'acquérir une expérience pratique et personnelle suffisante et de faire application de leurs techniques et compétences personnelles dans un environnement international. Simultanément, les sociétés IT auraient l'opportunité d'identifier et de recruter les talents lorsqu'elles auront un poste vacant, et ainsi de réduire potentiellement les coûts supplémentaires liés à la formation des nouveaux salariés.

III. LA BANDE INTERNET INTERNATIONALE (MBPS) AU VIETNAM

Ministères compétents : Ministère de l'Information et de la Communication (MIC).

Description du problème

La bande internet internationale est la capacité contractuelle des connexions internationales entre les pays pour transmettre le réseau Internet. La population vietnamienne fait partie des populations les plus connectées dans le monde (le nombre d'usagers d'Internet devrait atteindre les 60 millions d'ici 2018) mais le Vietnam a toutefois besoin d'une connexion Internet internationale plus rapide. Le Vietnam a le deuxième débit Internet le plus lent en Asie et se classe à la 17e place derrière la Thaïlande, l'Indonésie et les Philippines. Le débit Internet moyen au Vietnam est de 2 Mbps tandis que la moyenne mondiale a atteint 3,9 Mbps, et le pic moyen de connexion le plus élevé était de 21,2 Mbps.

L'Internet du pays a été répétitivement affecté par des ruptures dans le système de câble sous-marin qui le relie aux Etats-Unis (notamment avec le système de câble Asia-America Gateway (AAG)). La connexion représente seulement 1 sur 5 tuyaux (AAG Cable System, Tata TGN-Intra Asia (TGN-IA), Asia Africa Europe-1 (AAE-A), SeaMeWe-3 et Asia Pacific Gateway (APG)) et est le point d'entrée du réseau Internet pour les fournisseurs locaux.

Le projet AAG a été achevé en 2009 et est un pivot pour un nouveau commerce mondial et une coopération entre l'Ouest et l'Asie, mais il a été sujet à de nombreuses ruptures depuis sa mise en place. La plupart des interruptions ont eu lieu dans le secteur intra-Asie entre Hong Kong et Singapour.

Le passage inter-Asie du câble sous-marin a été cassé et a été réparé du 15 au 24 juillet 2016. Pendant cette période, l'Internet du Vietnam était affecté. Cet incident est survenu peu de temps après la maintenance du trajet du câble sous-marin AAG.

La disponibilité et la qualité du service (QS) du réseau sont un des aspects les plus importants pour une société lorsqu'elle décide où installer une nouvel établissement. A chaque fois qu'un réseau ne fonctionne pas correctement, il y a une baisse de productivité dans un des sites de l'entreprise et par conséquent une perte de profit pour le Vietnam.

Potentiels gains et inquiétudes du Vietnam

Les évènements qui changent le contexte du marché mondial des ICT (dont la bande internet internationale) et son ouverture, créent des opportunités visibles et possibles pour un potentiel concurrent. Améliorer la bande internet internationale représenterait une opportunité pour le Vietnam d'attirer des sociétés étrangères dans le cadre d'un projet durable.

Recommandations

– Le Vietnam devrait développer une stratégie nationale neutre des ICT sur les technologies et services, qui serait plus exhaustive, et dans le processus créer un dialogue privé-public pour aider à l'élaboration de la stratégie. Certaines entreprises se concentrent sur les solutions de réseau plutôt que sur « Internet » qui aiderait les sociétés à améliorer la rapidité, la stabilité, la sécurité et la capacité contractuelle de la bande internationale ;

– Le Vietnam devrait créer un groupe de travail public-privé qui faciliterait le dialogue entre les secteurs public et privé concernant les problèmes des ICT ;

– Dans un esprit de transparence, le Vietnam devrait autoriser une session publique où tout le monde pourrait commenter la règlementation sur les ICT existante ou à venir, l'industrie étant particulièrement intéressée par le projet de loi.

Disclaimer: This Alert has been prepared and published for informational purposes only and is not offered, nor should be construed, as legal advice. For more information, please see the firm's full disclaimer.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
Some comments from our readers…
“The articles are extremely timely and highly applicable”
“I often find critical information not available elsewhere”
“As in-house counsel, Mondaq’s service is of great value”

Related Topics
 
Related Articles
 
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Free Registration
Gain access to Mondaq global archive of over 375,000 articles covering 200 countries with a personalised News Alert and automatic login on this device.
Mondaq News Alert (some suggested topics and region)
Select Topics
Registration (please scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions